Chantier 1

Éducation : qualité et équité 1

1. Document de base

Le système scolaire québécois mis sur pied à la suite des travaux de la Commission Parent au milieu des années 1960 instaurait, pour l’éducation obligatoire, une école publique et démocratique, facteur de justice sociale : chaque élève devait, de droit, avoir accès à une école gratuite de qualité. C’est ce qu’on appelait « l’égalité des chances » pour tous. Le système scolaire devait contribuer à corriger les inégalités liées aux personnes et à leur milieu socioéconomique et culturel. L’école devait être « le lieu par excellence pour penser la justice sociale, car [le] lien entre éducation, démocratie et justice est fondamental dans nos sociétés », comme le rappelle le Conseil supérieur de l’éducation (CSÉ), l’organisme qui a pour mandat de conseiller le ministre de l’Éducation sur toutes les questions concernant l’éducation (CSÉ, 2016, p.1) .

2. Revendications liées au chantier

1 Ce texte est rédigé suivant les rectifications de l’orthographe adoptées par l’Académie française en 1990.

Fermer le menu